EN CAS D’URGENCE

Si vous craignez pour votre sécurité, pour votre intégrité physique ou pour votre vie,
en tout temps faites le 9-1-1
ou présentez-vous à l’urgence de l’hôpital du Suroît. Une équipe spécialisée vous accueillera pour vous offrir les soins nécessaires. L’équipe intervient rapidement 7 jours sur 7.

 

AGRESSION RÉCENTE (moins de 30 jours)

Dans les cinq premiers jours suivant une agression, il est possible d’effectuer un examen médical comportant des prélèvements qui pourront être utilisés si vous décidez de porter plainte à la police. Vous êtes ensuite informé(e) des procédures à suivre et une liste des organismes qui peuvent vous venir en aide vous est remise. Après 5 jours, il n’est plus possible d’effectuer des prélèvements, mais il est tout de même possible de consulter un professionnel de la santé pour passer des examens médicaux de dépistage de grossesse et d’infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et d’avoir accès à des ressources d’aide psychologique.

 

AGRESSION MOINS RÉCENTE (plus de 30 jours)

Peu importe le temps écoulé depuis l’agression, il existe des ressources pour vous accompagner et vous soutenir à travers cette épreuve pour votre protection, pour une aide médicale, psychologique ou une indemnisation.

Les ressources vous aideront à clarifier vos propres besoins. Tout le processus se fera en toute confidentialité dans le respect des droits et des choix de la personne agressée.

Personne n’obligera une victime adulte à dévoiler les événements à la police
contre son gré. Les services sont disponibles même sans déclaration à la police.